Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les premiers chanteurs du parc des Hautes Bruyères

par Dan 4 Avril 2013, 19:37

Le 31 mars 2013

Le printemps ne s'affiche pas comme on l'attendait. Le soleil semble toujours timide ou avec de brèves apparitions.

Mais les jours rallongent quand même et poussée par le mouvement de la terre autour du soleil, la nature se prépare à créer de la vie, à renaître.

Si certaines plantes ne lèvent pas leur dormance, les oiseaux des parcs les plus précoces marquent déjà leur territoire.

accenteur

Le traine-buisson, l'accenteur mouchet (Prunella modularis), habituellement sous les haies à même le sol, vient se percher sur les sommets des arbustes ici sur les églantiers du Parc Départemental des Hautes Bruyères. Cet aménagement armé est remarquable pour la biodiversité, car impénétrable par endroit aux prédateurs de nos passereaux.

L’accenteur mâle chante de mars à juillet. La femelle plus rarement émet des débuts de chants.

 rouge-gorge

Les plus beaux chants du rouge-gorge retentissent au début du printemps et en mars, avril, mai. L’été, il se fait plus discret. L'importance du territoire chez cet oiseau est capitale. Il ne tolère aucun intrus de sa famille. Les femelles chantent aussi mais plutôt en hiver.



Mais la nature du chant du rouge-gorge familier est complexe à décrypter. Il y a les rouges-gorges de l'hiver toujours en place, qui attendent de meilleures conditions pour se déplacer et les premiers arrivants. Tout ce monde se mélange. Et décrypter le chant de l'un ou de l'autre n'est pas une mince affaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page