Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tiers paysage en Val de Bièvre

par Dan 6 Décembre 2012, 08:32 Biodiversité

Les friches ou encore les délaissés urbains méritent une attention particulière quand on est à la recherche de biodiversité comme le sont les Butineurs du Val de Bièvre. Dans le Parc Départemental du Coteau, de nombreuses espèces faune et flores utilisent la partie non exploitée par les jardiniers pour se nourrir, se reproduire, s'abriter.

 

La parcelle en pente du Parc est représentative de l’évolution d'un non-aménagement végétal. La biodiversité que l'on rencontre est plutôt assimilée à un milieu forestier. Le délaissé du départ ayant évolué vers un milieu boisé. Évolution normale et habituelle. Parfois en moins de 40 ans. Les oiseaux rencontrés sont désormais bien répertoriés par notre association. (Pic épeiche, Fauvette tête noire, Mésange longue queue, Pouillot véloce ; espèces affiliées aux milieux forestiers). Les arbres présents pour la majorité ont poussé naturellement (Erable, Robinier, Saule marsault…) Les fleurs plus rares en sous-bois restent présentes en lisière (Ortie lamier). Et les abris des insectes ; guêpes et abeilles solitaires se dévoilent au fur et à mesure de nos observations.

 

Il existe non loin de là d'autres délaissés en attente d'urbanisation. La biodiversité présente est à l'origine d'un d'intérêt grandissant pour notre association.

le-tiers-paysage-064.jpg

Jeune friche dans le Val de Bièvre. On remarque l'émergence de peuplier. Mouvement naturel vers un boisement.

Nous avons organisé une sortie inventaire flore dans cette parcelle provisoirement oubliée. L'étonnement nous attendait. Malgré la saison proche de l'hiver, les fleurs étaient présentes.

le-tiers-paysage-138.jpg

Tapis de matricaires inodores (Matricaria maritima) dans un coin du terrain. Les hommes n'y vont plus ou en tout cas ont abandonné toutes activités rationnelles. Cela est une chance pour le monde de la faune et de la flore.

Gilles Clément, un jardinier engagé, les appelle « le tiers paysage ». Ces sommes de fragments de territoire avec une végétation parfois très différente selon la nature du sol, L’âge de la friche, L'humidité de la terre, la situation de la parcelle... constituent un enjeu pour maintenir ou augmenter la diversité par une pratique consentie du non-aménagement

Ces endroits accueillent des espèces de plantes rejetées par les parcs et jardins gérés d'une manière trop classique ou trop piétiné par le public et les animaux domestiques. L'absence de traitement par des pesticides sélectifs redonne le champ libre à ces sauvages.

le-tiers-paysage-106.jpg

Sénéçon négligé (Senecio squalidus).

Le délaissé ou tiers paysage est un espace en mouvement. Les espèces pionnières laisseront la place rapidement au profit d'espèces plus stables. Le mouvement s'accompagne par le cortège d'insectes et d'oiseaux qui défile avec l'évolution naturelle du lieu. L'exemple de la Fauvette grisette (absente dans les parcs) que l'on a pu observer pendant la belle saison sur une autre friche voisine nous avait frappés. L'évolution se fait d'une manière globalement inconstante. L'observation dans le temps nous amènera à comprendre les moteurs de l'évolution. Le tiers paysage apparaît comme le territoire de l'invention biologique.

le-tiers-paysage-089.jpg

Fausse roquette ( Diplotaxis tenuifolia).

Tout cela apporte son lot de questionnement sur l'approche et les enjeux de ces délaissés. Gilles Clément en a fait un manifeste. Les Butineurs du Val de Bièvre y trouvent une source d'inspiration. En attendant, durant ce mois de novembre, nos abeilles y trouvaient un pollen et un nectar qui a donné une petite miellée non négligeable pour les réserves d'hiver.

Dan Failler

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

snutnose 15/05/2013 12:01

Sur le chantier visible sur les photos on procède régulièrement à l'incinération de déchets.

Haut de page